Le Noël alternatif

Depuis la naissance de mon premier, j’ai commencé à changer beaucoup de choses. Dans ma façon de consommer, de nous alimenter. Nous tendons doucement vers un mode de vie plus écolo, des valeurs plus simples. Si je schématise avec beaucoup d’autodérision : nous devenons des hippies ! Depuis deux ans, nous mettons des trucs en place. Parfois on avance plus vite, parfois on recule un peu. On prend notre temps. Faut pas se dégoûter du changement !

Et cette année, sous le regard amusé de mon mari, je me suis lancée dans un nouveau challenge : Organiser notre Noël Alternatif ! Késako ? Noël, comme la plupart des fêtes, est devenu très commercial. On ripaille à outrance, on s’offre des tonnes de cadeaux, on dépense sans compter… et on passe parfois à côté de l’essentiel : Partager en Famille 😉. Donc quand la créatrice du blog « Au pays de Nanouch » a proposé de nous guider à travers des articles hebdomadaires, vers un Noël plus simple (à tout point de vue) à J-100 (16 septembre), j’ai dit banco !

Après plus de deux mois à préparer Noël (et oui, ça fait tôt !), je peux vous dire, qu’en effet, il faut bien ce laps de temps !! J’attends chaque dimanche soir (ou lundi matin) pour connaitre mon nouvel axe de travail, mais croyez-moi, je suis loin d’avoir clarifié les points précédents ! Allez, sans plus attendre, je vous propose de découvrir en version accélérée et à ma sauce, le programme de Nanouch jusqu’à mi-novembre :


Semaine 1 : Liste des tâches

Quand j’ai démarré cette aventure, je me suis demandée un peu où j’allais. Issue d’une famille de bons et loyaux consommateurs, Noël a toujours été pour moi un ventre trop plein de produits hors de prix et une montagne sans fin de cadeaux. Qui, disons-le, pour la plupart, m’ont désintéressée en moins d’un an. J’étais du genre à tout acheter dans les 15 jours qui précèdent Noël et à préparer le moins possible. Pour autant, malgré ce triste constat, faire la liste des tâches à réaliser, ne me semblait pas chose aisée.  Je me suis donc inspirée de mes copines et très vite, j’ai réalisé que s’y prendre tôt était une idée lumineuse :

  • Programme :
    • Que fait-on le 24 ? Le 25 ? Avec qui ? Et où ?
    • Menu : Que mange-t-on ?
    • Ambiance : Sapin ? Décos ? Extérieure ? Playlist
    • Avent : Faire calendrier / Le remplir – Cartes de vœux ?
  • Pour le Jour J :
    • Planning cuisine / Liste de courses
    • Cadeaux à faire et chercher
    • Attentions voisinage
    • Déco table

Ouep ! Si on veut éviter le stress des préparatifs et la conso facile de dernière minute, mieux vaut tout anticiper dès maintenant. Allez, go ! 🤩

Semaine 2 : Calendrier de l’avent

J’étais hyper heureuse et excitée de m’y mettre ! Oui, oui ! Comme une gamine avant les fêtes ! (C’est l’idée, non ? Hi hi) Sur le thème du calendrier de l’avent, j’avais très envie de faire du 100 % récup. J’ai passé beaucoup de temps à faire des recherches sur Pinterest et j’ai fini par me décider pour une base carton avec pots de yaourt.

Les semaines qui ont suivi, j’ai soigneusement conservé et nettoyé les pots de compote de mon fils. J’ai gardé un carton d’un colis reçu et j’ai continué à réfléchir à la façon dont j’allais le réaliser. Parce que même si j’ai trouvé l’idée sur le net, je comptais bien le transformer à ma sauce ! Et puis un jour d’octobre, j’avais enfin rassemblé tout le matos. C’est à la fois excitant, grisant et un peu flippant de se lancer ! Je suis toujours un peu timide dans la création, peur de louper, de faire un truc nul… Mais là, j’avais la motivation d’avancer avec le groupe !

J’ai la « chance » d’avoir amassé beaucoup de trucs durant des années, donc pour la déco, j’ai utilisé des serviettes en papier de Noël qui devaient dater d’au moins 10 ans, du vieux masking tape, le verso de papier Canson déjà utilisé (mais dont la qualité des dessins au recto était franchement discutable… Hé hé). J’ai découpé les numéros dans un magazine,  utilisé de la vieille laque à paillettes pour cheveux ! Et bim bam boum ! Il m’aura fallu 5 semaines pour réaliser notre calendrier de l’avent ! Naïvement, j’espère le garder 2 ou 3 ans.

Je pense le remplir, fin novembre, avec des truffes au chocolat fait-maison et des petits bons pour une activité en famille, du genre : « Aujourd’hui, bataille de polochons à 17 h »  ou « On part tous se boire un chocolat chaud au marché de Noël ». Je veux vraiment axer ce Noël sur le partage et la famille. Love, love, love ! 😍


Semaine 3 : Cadeaux

Le sujet compliqué des cadeaux… Il est préconisé de favoriser les cadeaux fait-maison ou d’occasion. Après une bonne discussion avec mon homme, nous avons opté pour une formule un peu différente : on diminue le nombre de cadeaux et on favorise le cœur et la qualité ! Après occase ou pas, je chine et si je ne trouve pas, je prends du neuf, mais de bonne facture et j’évite les grosses enseignes (qui n’ont pas besoin de moi) !

Je ne peux pas trop rentrer dans le détail, au cas où des yeux curieux se baladeraient (coucou Maman ! 🤣). Mais pour survoler un peu, j’ai trouvé des Kaplas pour mon grand, un joli jouet en bois de motricité fine pour mon bébé, un appareil photo d’occase pour moi et une scie électrique d’occase pour mon mari. J’ai embauché mon grand pour peindre des cadres pour les arrières-grands-mères dans lesquels, nous mettrons une photo de nous quatre !

Je prévois également courant décembre de préparer des petites surprises culinaires pour nos amis les plus proches et comme l’année dernière, un petit sachet de biscuits de Noël pour nos voisins qui sont là pour nous toute l’année ! 

Semaine 4 : Carte de vœux

Les cartes de vœux sont de plus en plus désuètes et écologiquement vraiment discutables. Mais étant une inconditionnelle des échanges épistolaires,  je ne peux vraiment pas y renoncer ! C’est un tel plaisir d’envoyer, ne serait-ce qu’un petit mot et d’imaginer le sourire de bonheur de la personne qui va ouvrir l’enveloppe. C’est un peu comme un gros câlin de loin et ça dit « Je t’aime et je pense à toi ! » !

Le deal que j’ai fait avec moi-même (Oui ! Il y a que moi qui aime ça – pour l’instant  à la maison !), c’est de ne pas acheter de cartes. Soit j’utilise mes vieilles cartes qui traînent, soit je les fabrique ! On verra comment ça se goupille avec la multitude de tâches à remplir, en plus du joyeux quotidien. J’ai également diminué ma liste de destinataires aux essentiels ! Ecriture et envoi prévus mi-décembre.

Semaine 5 : Menus / Programme

Je ne suis pas encore fixée sur le nombre que nous serons. Je sais juste que ça se fera chez nous cette année, ce qui me comble de joie ! Il fait bon vivre dans notre maisonnette !

Depuis la naissance de mon grand, nous avons abandonné l’ouverture des paquets le 24 au soir (Je suis un tyran ! Niark !). Il se couche super tôt et ne profiterait pas d’un long dîner et de cadeaux entre deux bâillements. Donc cette année, je pense faire un menu super sobre le 24.

Veille de Noël (Dîner du 24)

  • Velouté de pois cassés et ses copeaux de noisettes
  • Pain aux céréales / Pain à la châtaigne (maison)
  • Plateau de fromages
  • Salade de Grenoble
  • Bredeles avec un café ou un thé de Noël

Et une fois que les petits sont couchés, soirée Jeux de société, parce qu’on le vaut bien !


Noël (Midi du 25)

Ouverture des cadeaux le matin et pendant que les loupiots découvrent leurs nouveaux joujoux, Maman file aux fourneaux ! Miam !

  • Blinis maison / Pain (aux figues ?) maison
  • Tzaziki maison
  • Tarama maison
  • Saumon fumé
  • Plateau de fromages (entamé la veille – pas de chichi !)
  • Sapin feuilleté au pesto d’épinards & pistaches
  • Salade d'endives et pommes aux noix
  • Bûche aux trois chocolats (maison)

Après ce délicieux repas et si le temps est clément, balade digestive en montagne (même si je soupçonne Papy de ronfler sur le canapé avant même qu’on ait enfilé nos bottes) !

Semaine 6 : Planning

Et oui ! Parce que c’est pas le tout de rêver et de sélectionner de jolies recettes, il faut ensuite tout confectionner et préparer.

J’ai consacré plusieurs pages de mon Bullet Journal (agenda) à ce projet. Donc je me suis fait un joli calendrier sur trois mois, j’ai repéré les journées où il serait le plus facile de bricoler, j’ai fait la liste, dans les moindres détails de tout ce que je voulais faire et j’ai rempli mon petit calendrier en essayant de rester la plus réaliste possible. Je ne peux pas arrêter de faire mes lessives pour réaliser notre couronne de Noël !

Semaine 7 : Déco

C’est encore un peu flou pour moi. Je pense que je vais improviser avec mon stock de boules et autres guirlandes pour égayer notre rez-de-chaussée. Nous avons également une guirlande extérieure, programmée pour s’allumer de 19 h à 6 h en décembre et janvier.

En plus de cette jolie base, et parce que je n’ai peur de rien (ou que je suis zinzin 😜), je me suis lancée dans la confection d’une couronne de Noël en papier mâché (toujours 100 % récup). Je vais la finir parce que je suis plus très loin du bout, mais tout à fait entre nous : c’est interminable !!! Je n’ai pourtant pas fait un diamètre de 30 cm ! J’en fait un peu de temps en temps et doucement ça prend du volume ! Bientôt, je pourrais la décorer ! A moi les pommes de pin !

 

 

Je souhaite également nous coudre 4 chaussettes de Noël pour accrocher à notre cheminée. Mais cette fois-ci, je vais en profiter pour me prendre une demi-journée d’escapade dans mon salon de thé-couture préféré !

Semaine 8 : (Crèche) / Sapin

Il y a des crèches vraiment magnifiques. Mais n’étant pas croyants à la maison, nous avons choisi de ne pas en installer. Cependant, la contribution de mon Homme à ce premier Noël si particulier va être la fabrication d’un sapin !

Avec l’arrivée de notre deuxième petit Loulou, nous avons transformé la chambre d’amis en salle de jeux. Nous avons donc dégagé le lit qui y était. Mon homme a conservé les lattes en se disant qu’il pourrait les placer dans un projet ! Et bien quelques mois plus tard, je lui apporte sur un plateau (humpf !) la solution : « Et si tu me faisais un sapin éthique 100 % récup avec ces lattes, mon gentil mari, s’il te plaît ? » Il a dit oui. C’est un amour ! Donc si tout va bien, j’aurais à la fin du mois un original et très joli sapin à décorer ! Et donc, je vous poste la photo très bientôt !

Il reste maintenant 6 semaines. Je vous invite à vous rapprocher du blog (ou groupe Facebook) de Nanouch si la suite vous tente. Ce que j’aime particulièrement dans toute cette aventure (en plus de mon porte-monnaie et de la planète qui me disent merci), c’est ce retour à des valeurs d’amour, de partage, de famille.

J’aime l’idée de sortir du carcan de la surconsommation pour savourer des choses simples et j’aime que ce soit le chemin que je montre à mes enfants. Et puis, soyons honnêtes : faire soi-même confère un profond sentiment de fierté ! Je ne regrette vraiment pas ce virage en épingle, il m’aura permis de retrouver le sens que je veux donner à Noël ! Maintenant, j’ai hâte de découvrir le programme des prochaines semaines.

Et l’année prochaine, je m’attaque à une autre fête ! Un Halloween alternatif serait rigolo, peut-être ?! 😉


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré